œuvre

Œuvres récentes

L’enfant, 2017
130x 162 cm
Acrylique sur toile

L’illusion de son destin, 2015
92 x 73 cm
Acrylique sur toile

Les perruches, 2016
146 x 70 cm
Acrylique sur toile

La bestia, 2020
197 x 157 cm
Acrylique sur toile

Cocktail
verre et résine epoxy, plâtre
Coll. privée

Portrait, dessin, 2019
30 x 40 cm
Acrylique sur papier

TEXTE

À propos

1976, Tokyo. Vit et travaille en France

La surface des choses

Par ses coloris pastel et son traitement en aplats, la peinture de Thibault Laget-Ro semble parfaite, au premier coup d’œil, pour traduire l’insouciance et communiquer le merveilleux bonheur de notre société de consommation. Cet aspect lisse masque — pour le révéler autrement — un versant plus âpre de la réalité.

Sur le sable d’une plage ensoleillée, les vacanciers se prélassent ou s’ébattent. Le soleil, au bord des parasols multicolores, frit doucement les peaux graissées d’huile parfumée. Tout respire la joie de vivre. Quand débarquent soudain au milieu de cette image convenue du bonheur, arrivés de l’autre côté de l’horizon, des hommes, des femmes et des enfants harassés qui ont fui la guerre ou la misère sur des embarcations de fortune. De même, sous l’eau, un enfant qui paraissait folâtrer dans les vagues se révèle être un jeune migrant en train de se noyer, tombé sans doute de l’un de ces nouveaux radeaux de la Méduse qui s’aventurent dans la traversée du Mare Nostrum.

La mer n’a manifestement pas la même signification pour tous, selon le lieu où l’on est né. Voilà ce que semblent dire, à mots voilés, les toiles versicolores de Thibault Laget-Ro. Car la suavité des tons qu’il utilise, leur trompeuse gaieté, contrastent avec le sujet des scènes inspirées de grands reporters photographiques. Le traitement en aplats, qui bannit toute aspérité, vient accentuer encore ce décalage entre forme et fond, style et motif. On ne sait qui ment, du sujet ou de la couleur, et ce paradoxe fait jouer une note d’ironie.

La palette et la manière de Thibault Laget-Ro ne sont pas sans éveiller des échos du pop art et de la figuration narrative. Mais son choix procède avant tout d’une réflexion sur la couleur et d’une intention quant à la manière, graphique, synthétique, de rendre les figures, à l’écart du réalisme comme du symbolique. « Dans la figuration, argue le peintre, on a tendance à faire concorder une couleur et un sentiment pour valider une intention, à augmenter même les contrastes pour influencer le regard, comme on le fait dans le marketing. Pour ma part, j’utilise des couleurs qui ne correspondent pas à l’attendu du sujet. »

Dans le même esprit, les portraits que présente Thibault Laget-Ro — des portraits de migrants — apparaissent quasiment sans visage. Ou tout du moins sans personnalité, sans identité véritables, l’expression étant réduite à quelques traits soulignés d’ombre, quelques taches de couleur, et à la posture de la silhouette générale. Comme grimé, ou masqué, le visage n’est ici qu’une idée de visage. « Je ne suis pas un peintre engagé, je suis dans le constat, je ne suis que le témoin de mon époque », dit Thibault Laget-Ro. Ce parti pris de neutralité n’est évidemment qu’un leurre, un masque. L’absence de traits, ou presque, sur les visages des personnages dissimule un chaos innommable : elle camoufle les tourments d’un monde intérieur autant qu’elle éclipse la violence du dehors. La surface voile la profondeur. Et le reflet, qui aplatit la représentation, en atténue l’effet.

Jean-Pierre Chambon

in Périphériques n°87, janvier 2019

CV

CURRICULUM VITAE

Expositions personnelles, sélection depuis 2008

2021

Fondation Montresso, Le rêve américain, Marrakech
Cente National d’Exposition, Saguenay, Canada

2019

Centre d’art Espace VALLES, Les rivages brûlants, Saint Martin d’Heres
DE VISU, Oh! Les belles couleurs ! DRAC Normandie

2018

Galerie 29, Les échappés, Evian
Centre d’art contemporain le Mix, Mons Suum II, Mourenx
Pôle Culturel CHABRAN, Insensé est le monde, Draguignan, Commissariat : Fabrice d’Agosto bacquart
Galerie Jérome B, Le monde des enchantés, Bordeaux

2017

PANORAMA, de l’Exil à L’exode, DRAC Normandie
Galerie du Lycée Auguste et Louis Lumière, (Un) différent, La Ciotat
Galerie Nathalie Béreau, Chai Pierre et Bertrand Couly, Mons Suum, Chinon

2016

Galerie Couteron, Exode, Paris

2014

Musée d’art et d’histoire de Draguignan, Normalement, la vie continue…, Draguignan. Commissariat : Fabrice d’Agosto bacquart

2013

Orangerie du SÉNAT, Point critique, Paris

2012

Chapelle des Capucins, Espace culturel de la ville d’Aigues Mortes, Liberté ! Libertà ! Libertad !

2011

SwissLife Banque Privée Mécénat, Place Vendôme, WALLPAPER, Paris

2009

Galerie LE FEUVRE, Quand les corps s’électrisent, Paris

2008

Galerie des Beaux-arts de Paris (C.R.O.U.S), Les nages ne crient pas, Paris

Expositions collectives, sélection depuis 2016

2020

Un voyage parisien, Galerie Nathalie Béreau, Espace des Coutures St Gervais, Paris

2019

Poudres et traits, Galerie Nathalie Béreau, 17 rue des Grands Augustins, Paris, La Semaine des Galeries Parisiennes de l’Estampe et du Dessin
DE VISU, curateur : Jonathan Loppin,  LE SHED centre d’art contemporain, Rouen, France
« OBSERVER », Curator : Anne Beauchemin, Musée d’art contemporain de Baie Saint Paul, Canada
« LA COLLECTION MONTRESSO – Regard sur le portrait », Espace d’art de la fondation Montresso, Maroc
Biennale d’Issy, Musée de la carte à jouer, Issy les Moulineaux, France

2018

Centre d’art Espace Chailloux, Fresnes
L’Abbaye aux Dames, DE VISU, DRAC Normandie, Caen

2017

Galerie Passage de l’art, DRAC PACA
PyeongChang Biennale 2017, Curateur Seong-Youn Kim, Corée du sud
Institut Bernard Magrez, « Never give up ! », Bordeaux
Centre d’art contemporain Chanot Hors les murs, l’Exposition d’hiver, Clamart

2016

34° symposium du Musée d’Art Contemporain de Baie de Saint Paul, Curateur : Marie Perrault, Canada
Passeport de… Beyrouth, Biennale de Paris, Beyrouth, Liban
Galerie DETAIS, « La vie de Château », Paris
Parcours de l’art, (En partenariat avec le FRAC PACA Et la fondation Yvan Lambert), Avignon
Prix Florence pour l’art contemporain, Paris
Mac Paris, Paris

Autres

Collections

Musée d’art contemporain Baie Saint Paul, Canada
Fondation COLAS
Collection privée François PINAULT
Fondation MONTRESSO
Artothèque de Saint-Cloud
Artothèque de Lille, LASECU
Artothèque de Draguignan
Artothèque de la Ferrière aux Etangs

Prix / Bourses / Résidences

Résidence Santa Fe, Nouveau Mexique
Résidence au Musée d’art contemporain Baie Saint Paul, Canada
Résidence Fondation MONTRESSO, Marrakech, Maroc
Lauréat de la fondation COLAS
Prix HOUDART pour l’art contemporain

Formation / Education

Master 2 Recherche, arts plastiques, Arts et création internationale, Panthéon Sorbonne, Paris I, Mention très bien
IHEAP – Paris, Institut des Hautes Etudes en Arts Plastiques
Beaux-Arts de Paris, cours pour adulte, Atelier Jean Marc Thommen et Atelier Hubert de Chalvron
DESS Sciences du Management – Panthéon Sorbonne, Paris I

œuvre

Du même artiste