œuvre

Œuvres récentes

Colette Grandgérard Minotaure 3

Minotaure 3
64 cm  x 50 cm
huile, pastel sur papier

Colette Grandgérard Minotaure 1

Minotaure 1
64 cm  x 50 cm
huile, pastel sur papier

Colette Grandgérard Voyage en archéologie 2

Voyage en archéologie 2
22 cm Ht x 30 cm L. x 16 cm P
bronze, pièce unique

Colette Grandgérard Voyage immobile 1

Voyage immobile 1
140 cm x 100 cm
huile pastel, papier marouflé sur toile

Colette Grandgérard Homme à l'entonnoir

Homme à l’entonnoir
43 cm Ht.  x 22 cm.L.x 13cm P.
bronze, pièce unique

Colette Grandgérard Femme à l'entonnoir

Femme à l’entonnoir
33  cm Ht .  x 28  cm L. x 19 P
bronze, pièce unique

TEXTE

À propos

Vit et travaille à Paris, France.

Peintre et dessinatrice initialement, j’ai opéré un virage au carrefour des années 2000 en intégrant le volume et l’espace dans ma démarche selon deux formes : installations et sculptures-objet.

         Ces deux formes font que des lieux de nature différente accueillent mes expositions – centres culturels, abbayes, jardins publics, rue (suspension de sculptures entre deux immeubles dans le cadre d’une Nuit Blanche Paris), grange… d’une part, galeries d’autre part.

         Les installations mixent une diversité de matériaux – grillage, tarlatane, bois, pâte de cristal, bronze, cire, herbe fraîche… et font dialoguer une pluralité de domaines – dessin/peinture, volume-espace, son… Elles donnent lieu, de manière ponctuelle, à collaboration avec des danseurs/chorégraphes et des musiciens-sculpteurs de matériaux sonores.

         Les sculptures-objet associent bronze et pâte de cristal ou sont en bronze exclusivement.

Conjointement aux créations en volume, j’ai poursuivi l’approche initiale en deux dimensions en réalisant des séries de tableaux sur des thématiques liées ou non aux installations.

Mes voyages en Afrique de l’Ouest, notamment en pays vaudou au Bénin conjugués à ma double formation d’artiste et de sociologue, nourrissent mon approche depuis plusieurs décennies.

Le terme de voyage peut sembler impropre dans la mesure où il s’agit de véritables immersions consacrées à réaliser des pièces en bronze en collaboration avec des fondeurs traditionnels. Au cours de ces longs séjours, je découvre d’autres visions du monde où visible et invisible se côtoient, des structures de langue différentes, d’autres grammaires, d’autres us et coutumes et je questionne notre manière d’être, de penser, de vivre.

A propos de L’entonnoir

L’entonnoir est un outil qui matérialise le passage des liquides. C’est aussi un indice : le transvasement participe de modes de consommation souples, non standardisés, modulables selon les besoins des individus. Il renvoie à une organisation où le hors gabarit prévaut et en ce sens donne matière à penser à l’envers.

Indice du fonctionnement de la société béninoise, l’entonnoir l’est aussi des mutations en cours. On assiste à la substitution à grands pas de sa version en plastique, importée de Chine, à celle traditionnelle en métal, locale, de fabrication artisanale.

Les langages de l’aiguille

L’aiguille est associée d’emblée à l’acte de coudre et à une image ancestrale des femmes. Pourtant, l’objet est moins simple qu’il n’y paraît, ses usages sont multiples, contrastés, voire antagonistes  – coudre, relier, piquer, transpercer…
En outre, l’aiguille véhicule une puissante charge symbolique. Elle est porteuse de récits et participe de l’imaginaire collectif de cultures différentes qui s’expriment au travers de rituels, contes,  chants, jeux de mots... L »aiguille jette ainsi des ponts entre les sociétés.

Vagabondant dans le temps et dans l’espace, j’en ai repéré quelques uns, ils donnent sens à l’installation.

Au Mali, chez les bambaras, lors du mariage l’homme offre à sa femme une aiguille comme symbole des liens qu’elle doit nouer entre les membres de la famille nouvellement fondée.  Son rôle attendu étant de coudre la fratrie mais aussi de réparer les déchirures.

CV

CURRICULUM VITAE

Sélection expositions

2008, 2010, 2014, 2018, 2019 Galerie Nathalie Béreau,  Chinon, Paris

2018 Abbaye de Bonnefont

2015, 2016, 2017 Galerie La Véluze, Honfleur

2015, 2016, 2017 Galerie Glineur, Saint Martin de Ré

2008, 2011, 2013, 2016 Mac Paris (Manifestation d’Art Contemporain)

2014 Abbaye de Léhon, commissaire d’exposition M.A. Lorillon, Dinan

2013 Galerie de Buci, Paris

2012 Prieuré St-Vincent, coll. performance chorégraphe-danseur José Luis Sultan, Chartres

2011 « Nuit blanche » avec Voisimages,  coll. N. Cadoret, matériaux sonores, Paris
Château de Robersart, création de costumes, « Ballet africain à la cour du roi Louis XIV »

2010 Galerie Brissot, coll. performance chorégraphe-danseur José Luis Sultan Paris
Galerie Claire Corcia, coll. performance chorégraphe-danseur José Luis Sultan, Paris

2009 Galerie Christain Collin, “Estampes contemporaines”, commissaire d’expo N. Béreau, Paris

2008 Atelier D’Estienne,  “L’art chemin faisant”, parcours d’art contemporain, Pont-Scorff
Abbaye de Saint-Servais, « Les nuits blanches de Lucie », coll. N. Cadoret création de matériaux sonores, Pont-Scorff
Galerie  Marie Redor, Orléans
Galerie Brissot et Linz, Paris

Peinture-Danse

Dialogue de longue date avec le performeur danseur José-Luis Sultan dans le cadre de spectacles et d’un travail régulier d’atelier. Plus qu’une approche classique de type peintre/ modèle, ce dialogue se construit autour d’une rencontre entre deux imaginaires qui s’alimentent l’un l’autre
1998 Co-création peinture-danse contemporaine, dialogue avec le danseur José, Luis Sultan, Théâtre Les Amandiers, Paris

Edition

2003 « Agotem », revue de littérature, éditions Obsidiane, n°1
2001 « Aleph Beth », revue de littérature, n° 5, mars
Edition Aleph Beth, Nimrod, En majesté, le manteau rouge et noir du soleil

Voyages-ateliers

Depuis 2000 Création de sculptures (bronzes à la cire perdue) au Bénin, lors de séjours réguliers
Depuis 1994 Carnets de voyages au Mali, Burkina-Faso, Bénin

Prix

2002 1er prix de peinture, Salon Mac 2000, Paris

œuvre

De la même artiste

Installations :
1. Belle et bête à l’entonnoir, grillage, tarlatane, pigments, pièces uniques.
2. La Chute des anges rebelles, grillage, tarlatane, pigments, pièces uniques. Dimension variable.
3. Le Chemin des aiguilles, bronze et pâte de verre, pièces uniques. Dimension variable.

Œuvres disponibles à la vente :

1. LIvre aux grelots, 12 cm Ht x 10 cm L. x 13 cm P. bronze, cuivre, pièce unique
2. Conciliabules, 33 cm Ht  x 44 cm L. x  20 cm  P., pâte cristal, bronze, pièce unique
3. Nœud de de Myriam, 12 cm Ht x 22 cm L. x 15 cm P., bronze, pièce unique
4. Nœud  à l’aiguille, 14 cm Ht x 34 cm L. x 17 cm P., cristal bronze, pièce unique
5.Lier agrafer, 13cm Ht x 24 cm L. x 20 cm P. pâte cristal, bronze, pièce unique